En direct du Paddock :  

AJC Nature sera présent à Lamotte du 29 août au 01 septembre 2013.

   

AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Aiguës - L'engouement

L'engouement (bouchon oesophagien ou obstruction oesophagienne) touche principalement les chevaux "gloutons", mais pas uniquement.

Nous avons été confronté à ce problème il y a quelques jours chez une jument, Lola qui a avalé "tout rond" un morceau de carotte coupé et qui s'est bloqué en travers de l'oesophage, dans sa partie terminale.

L'engouement est un accident digestif
. Il se produit souvent chez les chevaux recevant des granulés, mais peut être aussi causé par un bout de bois, de la litière ou un bout de ... carotte.

Si le cheval mastique mal ses granulés, il y a une accumulation importante de granulés dans l'oesophage qui ne parvient plus à les acheminer vers l'estomac. L'oesophage a alors un spasme réflexe qui le bouche alors complètement. Ni la salive, ni aucun aliment ne peut alors passer.

Les signes cliniques les plus communs sont une salivation excessive, des hoquets, une toux avec recrachement de salive et la présence de jetage alimentaire aux naseaux. Le cheval peut aussi donner des signes de colique, être nerveux et agité. Il tend aussi l'encolure pour comme pour "cracher" (ça c'était aussi le cas pour Lola).

L'engouement arrive aussi souvent aux chevaux d'écurie, qui se jettent sur leur ration de granulés et qui ne mangent que peu de foin. Afin de remplir leur estomac, il "dévorent" les granulés alors que si ils avaient du foin avant leurs granulés, ils seraient déjà rassasiés et mangeraient moins vite. Pour les chevaux en groupe, un phénomène de "compétition" existe aussi. Ils veulent manger vite pour éviter qu'un dominant ne leur vole leur ration.

La majorité des bouchons se forme dans la partie terminale de l'oesophage. Si le cheval continue à manger (qu'il ne s'aperçoive pas de la présence d'un bouchon), il continuera à obstruer complètement son oesophage.

Que faire :

Il n'est pas nécessaire de paniquer. Contactez votre vétérinaire afin qu'il puisse traiter votre cheval. En attendant le vétérinaire, retirez toute nourriture et eau que votre cheval pourrait absorber (pour éviter d'aggraver le bouchon), marchez avec votre cheval afin de lever son anxiété et l'aider à lever son spasme.

A l'arrivée du vétérinaire, celui-ci s'intéressera à la respiration de votre cheval afin d'écarter un risque de fausse déglutition (présence d'aliment dans la trachée et les poumons) pouvant engendrer une pneumonie pouvant être mortelle. Ensuite après avoir administré un antispasmodique le vétérinaire introduira une sonde creuse en silicone par le nez pour déterminer où se trouve exactement le bouchon. Il faut bien sur éviter à ce moment tout risque de perforation ou une lésion de l'oesophage.

A ce stade, il introduira de l'eau (avec éventuellement de la glycérine) dans la sonde avec une pompe afin de diluer le bol alimentaire en cause. Cette opération peut nécessiter d'être réalisée à plusieurs reprises. Quand la sonde peut à nouveau progresser pour atteindre l'estomac, le bouchon est levé.

Pour Lola, comment faire pour diluer un bout de carotte ?

Sans résultat après plusieurs lavages oesophagien, elle fut remise au box, sans nourriture et sans eau. Au bout de 12 heures, la salive accumulée a eu raison de son bout de carotte, son spasme était levé et nous avons pu lui redonner de l'eau et un peu de foin mouillé (avec parcimonie bien sur).

Bien sur, en cas de complication, le vétérinaire pourra intervenir, mais nous parlons là de traitement chirurgical sous anesthésie (comme quoi un simple bouchon oesophagien peut être très grave).

Comment prévenir un bouchon oesophagien ?

D'abord, donnez à votre cheval le foin 30 à 45 minutes avant sa ration de granulés afin de préparer le travail de l'oesophage (par la mastication et la salivation) et éviter que votre cheval ne gloutonne.
Evitez tout risque de compétition
entre plusieurs chevaux au moment du repas. Donnez leur à manger à un emplacement espacé les uns des autres.
Pour notre part, quand nos chevaux sont au box, nous mettons la pierre à sel dans leur mangeoire, cela leur éviter de gloutonner car il doivent "chercher" leur ration.
Préférez l'orge, l'avoine ou les aliments floconnés car ils sont moins sujet à faire des bouchons
et si vous donnez des granulés, n'hésitez pas à y ajouter de l'eau, quitte à en faire une soupe.

Autrement Lola va bien, après 24 heures au box, elle est retournée gaiement dans son pré.

Date de création : 13/09/2006 @ 16:45
Dernière modification : 14/09/2006 @ 18:17
Catégorie : Aiguës
Page lue 12880 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^