En direct du Paddock :  

Cheval Passion en Avignon aura lieu du 15 au 19 janvier 2014 --> Nous y serons Hall F

   

AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les reportages - Les Cures : A quoi ça sert ?

LES CURES : A quoi ça sert ?

Introduction :

Faire une cure de quelque chose, c’est en user, en consommer abondamment et régulièrement pendant un certain temps pour son plaisir ou sa santé.

Elles peuvent être de plusieurs types :

- Préventives et/ou curatives ou de bien-être

- A spectre large et global ou précis

- De manière ponctuelle ou à long terme

Les cures préventives :

Les cures préventives servent essentiellement à préparer l’organisme pour qu’il lutte de manière efficace quand il rencontrera un facteur déclencheur d’une pathologie dont on sait qu’il est particulièrement sensible.

Exemple :
Un cheval sujet aux fourbures sera mieux préparé s’il prend avant la mise au pré un drainage spécifique à sa fragilité.

Dans ce cas précis, le spectre est large puisque c’est l’organisme tout entier qui va être nettoyé pour un problème spécifique.

Une cure peut être préventive et curative.

Prenons toujours le cas de la fourbure, mais cette fois-ci lors d’une crise.

Il est logique dans ce cas, de faire immédiatement une cure adaptée à ce type de problème, tout en prenant en compte, l’importance de la douleur et les conséquences d’une telle crise sur l’organisme qui lutte et compense comme il peut ; ce qui parfois a comme effet de provoquer des contractions musculaires insupportables.
On peut donc dans ce cas, coupler une cure spéciale fourbure avec une cure de type musculaire à laquelle on ajoute un peu de reine des prés (vertu : excellent analgésique - élimine la douleur - et anti-inflammatoire). C’est alors une cure curative.


Les cures spécifiques :


Passons aux cures spécifiques à spectre précis pour une pathologie chronique (peu ou pas d’espoir de guérison) dont le but est essentiellement d’améliorer la vie quotidienne avec sa maladie (donc de soulager les douleurs ou les conséquences d’une telle maladie sur l’organisme).

Exemple :
Prenons le cas de l’arthrose. Cette maladie dégénérescente empire un peu plus chaque jours avec des répercussions multiples sur l’organisme : douleurs, perte de la mobilité (l’un entraînant l’autre et l’autre augmentant le premier et vice et versa). Une espèce de cercle vicieux qui ne fait qu’empirer avec le temps et qui devient rapidement une charge lourde à supporter tant par le corps que par l’esprit car la douleur est difficilement supportable à long terme.
Dans ce cas, une cure adaptée pourra, à la fois, diminuer les effets d’une telle maladie sur le corps :
En éliminant les débris de cartilage par exemple, ce qui diminuera les douleurs,
En diminuant les douleurs par un analgésique et anti-inflammatoire,
En renforçant la reminéralisation osseuse par l’ingestion de silice (entre autres), …

Et ces actions diverses auront pour conséquences de permettre à l’organisme de se mouvoir plus facilement, ce qui dans ce type de problème, est très important car le mouvement augmente la circulation sanguine, ce qui va permettre de mieux drainer et ainsi de suite, de mieux en mieux. Cela ne veut pas dire que l’on est guéri mais on peut vivre mieux avec sa maladie.

Les analgésiques et anti-inflammatoires locaux sont parfois indispensables pour ce type de pathologies en cas de crise et ils soulagent efficacement mais ponctuellement. Ils n’agissent pas de manière globale et à long terme dans le but d’en atténuer les symptômes récurrents.

Ces cures sont généralement faites régulièrement 3 ou 4 fois par an ou/et peuvent être faites en entretien environ 10 jours par mois.

Les pathologies traitées par ce type de cure sont diverses :

- allergies respiratoires
- coliques
- stress
- allergies cutanées (de type dermite)

Ces cures très efficaces peuvent être associées à des traitements locaux ou ponctuels afin d’en augmenter les effets.

Les cures « dites de confort » à spectre précis :

Il peut s’agir par exemple de drainage musculaire à la fois préventif et curatif dans le but d’éviter toute crampe ou contracture à la suite d’un effort musculaire particulièrement intensif ou long.

Ce sont des cures de confort dans la mesure où sans l’effort, il n’y aurait pas de contracture.
Ces cures peuvent aussi être associées à des traitements locaux de type massage ou argile qui ont pour effet de détendre le muscle, la cure dans ce cas, servant à drainer les acides lactiques.

Les cures de bien-être à spectre large sont souvent saisonnières. Elles peuvent être adaptées à un public particulier : jeune ou vieux cheval.

Selon les effets souhaités, elles peuvent avoir une action de drainage (drainage hépato-rénal), un apport en vitamines ou oligo-éléments (cure de jouvence – vieux chevaux – vitamines et oligo-éléments), en énergie (énergie + : tonus, vitalité), une action de renforcement du système immunitaire (Ail), une action sur les globules rouges (Fenugrec).

Elles peuvent être adaptées à une alimentation ou une situation particulière (poulinage, compétition), à une saison (printemps, automne, hivers, été), à un besoin spécifique du corps à long terme (suite à une Analyse Nutritionnelle Personnalisée) ou à court terme (suite à une prise de sang ou à un résultats d’analyse d’urine).
Dans l’absolu, chaque organisme réagissant de façon différente devrait faire sa propre cure que chacun choisirait de manière appropriée, mais concrètement, les cures à spectre large couvrent déjà un grand nombre de besoin.

Et nous vous en donnons quelques-unes ci-dessous que nous vous conseillons :

Principe de base avant de commencer un apport en vitamines, oligo-éléments ou autres compléments alimentaires : Nettoyer pour purifier l’organisme : préparer son corps
P04 – EQUIPAM DRAINAGE HEPATORENAL

Choix d’une cure en fonction de l’age, de l’activité, des antécédents, de l’alimentation, de la saison, des carences :

Cheval âgé ou fatigué :   
P90 - EQUIPAM CURE DE JOUVENCE - 1KG

Cheval en forme mais avec quelques risque de déficience :

P111 - EQUIPAM COCKTAIL MULTIVITAMINE & OLIGO-ELEMENTS - 1KG

Cheval fatigué sans état (terne) ou sportif :

P108 - EQUIPAM ENERGIE +, VITAMINES ET OLIGO-ELEMENTS - 1KG

Entretien et augmente les défenses immunitaires (tous chevaux) :

P37 - EQUIPAM AIL SEMOULE - 1KG
P105 – EQUIPAM AIL SEMOULE ET FENUGREC – 1KG

Cheval au poil terne et aux sabots de mauvaise qualité :

P27 - EQUIPAM CORNE, CRINS ET PIEDS SAINS - 1KG

Cure saisonnière de bien-être (tous chevaux) :
P121 – EQUIPAM CURE 4 SAISONS : PRINTEMPS
P122 - EQUIPAM CURE 4 SAISONS : ETE
P123 – EQUIPAM CURE 4 SAISONS : AUTOMNE
P124 – EQUIPAM CURE 4 SAISONS : HIVER

Cheval avec besoins spécifiques :
Uniquement après analyses de sang, d’urines ou C47 - ANP
P100 : EQUIPAM CURE SPECIFIQUE POUR VOTRE CHEVAL – 1 KG
(Sur demande, nous consulter et nous envoyer les résultats d’analyse ou crins pour ANP)



Date de création : 09/06/2010 @ 17:11
Dernière modification : 01/06/2011 @ 10:49
Catégorie : Les reportages
Page lue 5567 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^