En direct du Paddock :  Vacances toniques ? Pensez stages d'équitation !   
AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Intro : la vie du cheval - Les parasites internes - Lutte préventive

Les parasites internes - Lutte préventive

Vous trouverez ci après quelques conseils et rappel concernant la Lutte préventive contre les Parasites internes de votre cheval. Bon cela reste du préventif et ne dispense nullement des traitements par vermifuge que vous donnez à vos chevaux.
Mais ces conseils peuvent (si cela n'est pas encore le cas) vous permettre d'améliorer la lutte contre ces parasites qui infectent nos chevaux.

- L'humidité favorise le développement des parasites.

- Les boxes doivent être propres, secs et désinfectés régulièrement.

- Le fumier doit être stocké pendant 1 an avant épandage en prairie.

- Le degré de contamination d'une prairie par les parasites est fonction de la densité des chevaux sur cette même prairie (plus de chevaux = plus de parasites). La densité optimale étant de 1 cheval à l'année sur une pâture de 1 hectare.

- Au printemps en pâture, si l'herbe n'a pas le temps de pousser suffisamment, votre cheval la consomme à même le sol, ce qui augmente le risque d'ingestion de larves.

- Si l'herbe se fait rare, votre cheval ira se nourir dans les zones de refus (là où il dispose ses crottins) et qui est une zone à fort risque de contamination par des larves (15 fois supérieure par rapport à une pâture saine).

- Il vaut mieux ne pas compter sur le gel ou les sécheresses pour éliminer les larves dans le sol.

- Il faut utiliser le paddock uniquement pour des moments de détente de courte durée.

- Ne pas "oublier" ou même "se forcer" à ramasser les crottins, même en pâture. C'est long, fastidieux mais efficace si cela est fait deux fois par semaine.

- Gérez vos pâtrures. Plus votre cheval séjourne dans la même prairie, plus le risque d'infection est grand. Il faudrait changer votre cheval de prairie tous les 15 à 21 jours et ne la réutiliser que 3 mois plus tard.

- Pensez à mettre des bovins sur votre pâture. Mettre des bovins après le passage des chevaux permet d'interrompre les cycles parasitaires pour les principaux parasites des chevaux (dont les strongles, extrèmement contaminant de l'été à l'hiver). Seul le parasite "Trichostrongylus-axei" est commun aux équidés et aux bovins, mais il est peu pathogène. Par contre, faire pâturer équidés et bovins peut être très risqué. Les bovins mangent la partie haute de l'herbe, partie ne renfermant que peu de larves parasitaires. Plus l'herbe devient rase, plus les chevaux risquent d'être contaminés.

- Pensez à travailler vos pâtures (fauchage, hersage) par temps sec et chaud, cela favorise l'exposition des larves au soleil et elles n'aiment pas ça du tout.

- Par contre, évitez de herser par temps humide, cela favorise la dispersion des larves sur tout le terrain.

- Si possible, vous pouvez drainer votre prairie afin d'éviter une trop grande humidité du sol. Un traitement est aussi possible en fin d'hiver avec un engrais chaulé (cyanamide calcique - 300 à 500 kg à l'hectare- ne laisse aucun résidu nuisible dans le sol). Attention cependant, ne remettre les chevaux en pâture que 4 à 6 semaines après traitement de la prairie.

Pour en savoir plus sur les parasites internes, vous pouvez aussi lire cet article : LES PARASITES INTESTINAUX CHEZ LE CHEVAL


Bonne courage et bonne lutte.


Date de création : 29/11/2005 @ 12:06
Dernière modification : 18/04/2011 @ 19:07
Catégorie : Intro : la vie du cheval
Page lue 11040 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^