En direct du Paddock :  

Cheval Passion en Avignon aura lieu du 15 au 19 janvier 2014 --> Nous y serons Hall F

   

AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

betterave.jpgNos amis les plantes - La Betterave

Le terme « betterave », qui est apparu dans la langue française au XVIIe siècle, dérive de « bette », plante dont la betterave est directement issue, et de « rave », qui désigne toute plante potagère que l'on cultive pour sa racine. En Suisse et en Savoie, la betterave rouge est également appelée « carotte rouge ».

La betterave rouge (Beta vulgaris var. esculenta) fait partie des légumes-racines, au même titre que la carotte ou le navet. Comme eux, elle a la particularité d’élaborer des réserves de glucides (sucres) durant les dernières phases de son développement végétatif. Comme la betterave sucrière (dont elle est une proche parente), la betterave rouge possède la caractéristique d’avoir ses glucides constitués presque exclusivement par du saccharose : il représente plus de 90 % du total glucidique. Ils sont accompagnés de petites quantités de pentosanes et d’hexosanes (des glucides à 5 et 6 atomes de carbone), ainsi que des traces de glucose et de fructose.

L’apport énergétique de la betterave est plutôt élevé pour un légume : en moyenne 40 kcalories (167 kJoules) aux 100 g. Il provient pour l’essentiel des glucides, les autres constituants énergétiques – protides et lipides - n’étant présents qu’en faibles proportions.

Les fibres de la betterave rouge sont abondantes. Il s’agit en majorité (80 % du total) de fibres insolubles (cellulose et hémicelluloses), qui forment les parois des cellules végétales et sont en grande partie responsables de la consistance et de la texture de ce légume.

La betterave rouge a également accumulé de nombreux minéraux et oligo-éléments pendant sa croissance végétale. Ils sont abondants et bien diversifiés. Le potassium arrive en tête, avec une teneur qui dépasse 300 mg pour 100 g. Il est suivi par le sodium, qui avoisine 60 mg (une teneur élevée pour un légume). Les apports en calcium (29 mg aux 100 g) et en magnésium (25 mg) sont assez élevés. Outre du fer, du cuivre, su zinc et du manganèse, on trouve aussi dans la betterave des substances telles que le bore, le chrome, le nickel, le fluor, le sélénium, des micronutriments très utiles dans les métabolismes cellulaires.

La betterave rouge est bien pourvue en vitamines, et notamment en vitamines du groupe B (qui sont indispensables pour la bonne assimilation des glucides par les cellules de l’organisme). La vitamine B9 (ou acide folique) est particulièrement bien représentée, avec une teneur de 83 µg aux 100 g. La vitamine C atteint 10 mg aux 100 g dans la betterave crue, et encore 5 mg dans la betterave cuite. Enfin, on relève également de petites quantités de vitamine E (0,047 mg pour 100 g).

Un apport minéral de qualité.


La betterave rouge fournit un large éventail de minéraux, et contribue en particulier à la recharge de l’organisme en potassium, qui intervient pour régler la pression artérielle et permettre la transmission de l’influx nerveux. Elle participe également à la couverture du besoin de magnésium : une portion de 100 g de betterave assure 6 à 7 % de l’apport quotidien conseillé. A noter que du fait de sa richesse naturelle en sodium, elle doit être consommée avec modération dans un régime hyposodé très strict.

Des fibres efficaces.


Riche en fibres, la betterave aide à lutter contre la paresse intestinale : ses celluloses et hémicelluloses sont en effet très efficaces pour stimuler le fonctionnement des intestins. Ces fibres sont attendries par la cuisson : la betterave est mieux tolérée par les intestins sensibles lorsqu’elle est consommée cuite. Lorsqu’on la sert crue, il est recommandé de la râper très finement. Les fibres de la betterave ont aussi la propriété de ralentir et régulariser l’assimilation des glucides, qui seront ainsi métabolisés plus progressivement.

Un complément utile en vitamine B9.


La betterave rouge renferme des quantités appréciables de vitamine B9 (ou acide folique), nécessaire à la division cellulaire et à la synthèse des protéines. Un déficit en cette vitamine peut provoquer de la fatigue, une perte de l’appétit et une forme particulière d’anémie, dite mégaloblastique ; il favoriserait aussi la survenue de troubles cardio-vasculaires.

Source : Aprifel



Et pour mon cheval ?



La Betterave.

La betterave est très peu utilisée dans l’alimentation du cheval. Contenant du sucre, la betterave est très énergétique pour l’animal, mais étant aussi laxative (présence importante de fibres insolubles - celluloses et hémicelluloses) la betterave aura aussi un effet laxatif si elle est consommée crue. Il est donc conseillé de la râper très finement avant de la donner à votre cheval.
La betterave peut contenir aussi un taux important des nitrates de potasse (au niveau des feuilles et du collet) qui peuvent irritent les reins et causer des néphrites toxiques pouvant provoquer une destruction d’un ou des deux rein.
Les feuilles contiennent aussi beaucoup d'acide oxalique qui se transforme en cristaux d'oxalate après absorption et peut provoquer des troubles urinaires.

La Pulpe de betteraves fraîches.


La pulpe de betterave (non ensilée car elle provoque des troubles digestifs) doit être de parfaites qualités.

La Pulpe de betteraves déshydratées.


Elles entrent parfois dans la composition de certains aliments industriels pour les chevaux.
La pulpe de betterave contient beaucoup de sucre et produit donc un apport énergétique à votre cheval. Attention : la pulpe de betterave est à distribuer avec parcimonie et principalement pour un cheval qui nécessite un apport énergétique important.
De plus, la pulpe de betterave est laxative et donc à utiliser avec beaucoup de précaution.
Enfin, l’excès de potasse et de souffre contenue dans la pulpe de betterave pourra nuire à l’assimilation du cuivre et du sélénium chez le cheval.

Les Feuilles et collets de betteraves.


Ces aliments doivent être distribués avec parcimonie. Ils sont laxatifs en raison de leur forte teneur en potassium et contiennent aussi beaucoup d'acide oxalique (peut provoquer des troubles urinaires).

En résumé.


Je le répète encore une fois : Attention avec la betterave. La betterave n’est pas à utiliser comme aliment principal chez le cheval. Elle peut apporter une aide ponctuelle pour tonifier l’animal mais à aussi beaucoup d’effets secondaires. Toujours utiliser la betterave avec parcimonie. Dans tous les cas, toujours utiliser un aliment de qualité et bien faire attention à la partie utilisée (betterave entière, pulpe, feuilles ou collet).
Enfin et par expérience, je ne connais personne dans ma région (Alsace du nord – productrice de betterave), que ce soit un agriculteur, un éleveur, un particulier ou notre fournisseur d’aliments pour chevaux qui utilisent la betterave pour nourrir un équidé.


Date de création : 30/12/2005 @ 14:18
Dernière modification : 23/06/2008 @ 18:10
Catégorie : Nos amis les plantes
Page lue 18067 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^