En direct du Paddock :  

"5ème chevauchée populaire" à Hartmannswiller le 21 avril 2013. Venez nombreux.

   

AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les reportages - Le Fumier, conseils et règlementation.

Le Fumier, comment s'en sortir ?

Ah, les joies du fumier ! Que ce soit dans un élevage, dans un club, dans une association ou chez vous, tout détenteur d'un cheval, d'un âne ou d'un poney est très rapidement confronté aux joies du fumier. Pour ceux qui pratiquent cette activité régulièrement, vous comprenez pourquoi j'en parle au pluriel.

Nous allons donc aborder quelques points de ce délicat problème ci-après.

   
Quelques Infos sur le fumier.

Un cheval adulte produit chaque jour :
- 10 à 14 kilos de crottin
- 9 litres d'urine
- 3 à 7 kilos de litière.
Donc en 6 mois (l'hiver par exemple), plus de 2,5 tonnes de crottin ... ça fait peur, non ?

Une tonne de fumier, c'est :
- 6 kilos d'azote
- 6 kilos de potasse
- 2.5 kilos de phosphore

Le fumier est juridiquement considéré comme un déchet. De mon coté et après avoir interrogé diverses déchetteries, aucune d'elles ne veut de mes 2,5 tonnes de crottin par cheval. Mais où est le problème ?

Toujours juridiquement, chaque détenteur d'un équidé est responsable de son fumier jusqu'à élimination. Toujours sur 6 mois, cela peut faire 5,4 tonnes de déchet par cheval. Les déchetterie n'en voulant pas, je suis obligé de l'éliminer "en prenant toute les dispositions pour éviter la création de nuisances et de pollution des eaux". Cela devient cornélien ...

         
Le stockage de mon fumier

Selon le Règlement Sanitaire Départemental (RSD), mon fumier (et celui de votre cheval aussi) doit être stocké, même temporairement avant épandage :
- Sur une aire étanche avec un point de collecte des liquides d'égouttage,
- Les liquides d'égouttages doivent être stockés dans une fosse étanche et traités,
- A plus de 35 mètres d'une source, d'un puit ou d'un cours d'eau,
- A plus de 50 mètres d'une habitation,
- Eloigné de toute voie de communication.

Donc il est interdit de mettre son fumier au bord d'une route, d'un canal, d'une voie ferrée, en tas au bord d'un champs ou d'un pré, ... et la déchetterie ? Non, elles n'en veulent toujours pas.

           
Que faire de son fumier ?

Une propriété du fumier de cheval est de chauffer quand on le met en tas. Si vous avez des maraîchers ou des horticulteurs près de chez vous, proposez leur votre fumier, ils pourront l'utiliser pour faire des "couches chaudes".

Si votre fumier est de très bonne qualité, très pailleux et curé du jour, que vous disposez de volumes importants et réguliers, proposez donc votre fumier à une champignonnière qui l'utilisera pour la production de champignons de couche.

Il vous est aussi possible de pratiquer l'épandage de votre fumier non transformé directement sur une parcelle de terre. Mais attention, cette solution comporte des risques :
- Diffusion de graines d'adventives (racines croisant latéralement sur une tige) non digérées,
- Risque de contamination par des parasites sur une prairie,
- Risque de problème d'appétence en cas de diffusion sur une prairie.

Enfin il reste le compostage. Le compostage est un processus de décomposition contrôlé sous l'action de microorganismes aérobies (ne pouvant se développer qu'en présence d'air ou d'oxygène). Le compostage permet de transformer le fumier en un compost riche, pratique à épandre et inodore. Le composte de part sa stabilité organique, permet aussi de préserver la qualité des eaux de surface.
          
Le composte de fumier de cheval est utilisé sur des sols soumis à un mode de culture intensif, chez les paysagistes, les horticulteurs et chez les particuliers. Parmi les types de compostage, nous pouvons noter le compostage avec aération par retournement simple ou avec aération forcée.
Si cette solution vous intéresse, sachez que tout type de conteneur sont envisageable et pour différent volume. Le principe du pollueur-payeur tendant à s'imposer en Europe, avec pour conséquence l'exigence faite auprès du producteur d'un déchet de contribuer au traitement de ce dernier, pourquoi ne pas composter vous même votre fumier ? Il existe différents modèles sur le marché mais si vous voulez faire votre composteur vos même, voici une solution :
            
Un composteur rotatif peut être fabriqué à partir d'un baril percé de trou d'aération. Les plus sophistiqués porteront des ailerons internes pour faciliter le brassage de la pile. Une porte sur charnières est réalisée pour l'ajout des déchets. Les barils sont alors roulés sur le sol pour en mélanger le contenu. Vous pouvez aussi améliorer le système en montant votre/vos barils sur un axe posé sur des pieds et l'équiper d'une manivelle pour mélanger le composte. Dans les deux cas, il vous faudra "remuer" votre composte tous les deux jours pour activer l'oxygénation du mélange.

Bon si vous avez une dizaine de chevaux chez vous, prévoyez quand même une bonne plateforme de compostage et un copain horticulteur qui récupérera votre composte.

Si vous avez d'autres solutions à proposer, n'hésitez pas à nous en faire part sur le forum en cliquant
ICI, vos astuces intéresseront assurement la communauté.


Date de création : 11/03/2006 @ 18:23
Dernière modification : 23/06/2008 @ 18:59
Catégorie : Les reportages
Page lue 14330 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^