En direct du Paddock :  

Equita'Lyon aura lieu du 30 octobre au 03 novembre 2013. AJC Nature y sera dans le Hall 6.

 

   

AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Cutanées - Les Pyodermites (Gale de boue, Abcès, Furoncle)

Les pyodermites sont des dermatites staphylococciques et streptococciques.

Les pyodermites sont des maladies cutanées purulentes qui atteignent toutes les couches de la peau. Elles peuvent être aiguës, chroniques, locales ou diffuses. Ce sont des infections bactériennes à streptocoque (S.equi) ou à staphylocoque (S.aureus, S.intermedius, S.hyicus).

Ces bactéries sont susceptibles de sécréter différentes toxines et des enzymes entraînant des lésions suppuratives et nécrotiques.
Les Pyodermites peuvent être contagieuses par contact direct ou le contact avec des mains souillées lors du pansage.

Les affections cutanées bactériennes sont très nombreuses. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des affections les plus courantes (Dermatite staphylococcique et streptococcique).

Folliculite bactérienne :


Ce sont des affections superficielles qui se traduisent par la formation de petites pustules centrées autour d’un poil. Cette affection peut être provoquée à l’origine par un harnachement, un grattage, une irritation ou le manque d’hygiène (du cheval, de l’écurie ou du harnachement). Les chevaux souffrant d’immunodéficiences sont particulièrement sensibles à ces affections.

Les pustules provoquées par la folliculite doivent être désinfectées et soignées localement par un antiseptique. Un antibiotique par voie orale peut être nécessaire dans les cas grave. Si aucun traitement n’est appliqué, la folliculite bactérienne peut dégénérer en furonculose.

Furonculose :


La furonculose est une affection aiguë d’un follicule suite à une folliculite bactérienne. Elle se traduit par une éruption successive ou simultanée de furoncles. L’ensemble du follicule pileux est alors nécrosé et rempli de pus. Un furoncle est douloureux et chaud. Il se manifeste par l’apparition d’une tuméfaction au sommet duquel apparaît une pustule. Au bout de quelques jours le follicule est remplacé par un cône dur et jaune, laissant un cratère rouge quand il s’élimine.Les furoncles peuvent récidiver ou se multiplier. Une manipulation excessive d’un furoncle peut entraîner une septicémie en provoquant le passage du microbe dans le sang à partir duquel il peut se disséminer dans l’organisme du cheval et provoquer des affections ganglionnaires plus grave avec de la fièvre.
Le traitement courant d’une furonculose passe par l’application locale d’antiseptique et parfois d’antibiotique. L’administration d’antibiotique par voie orale ou en injection est prescrite en cas de furoncles multiples ou de formes graves.

La Pyodermite du paturon (Gale de boue, Eczéma du paturon) :


La pyodermite du paturon est dûe dans de rare cas à une suralimentation ou à des troubles métaboliques. Le plus souvent il s’agit d’un problème de litière (paille souillée et en permanence humide), à un manque de soins ou un excès d’humidité.
Les germes en cause sont Dermatophilus congolensis (dans la majorité des cas), Staphyloccoccus, Fusobacterium ou Proteus mirabilis. D’autres germes occasionnels peuvent aussi provoquer une infection ou surinfection.

Il est important dans le diagnostique de la pyodermite du paturon d’envisager une dematophytose (Teigne) qui est une mycose due à des champignons parasites causant diverses affections cutanées. Vous pouvez cliquer sur ce lien pour en savoir plus sur
La Dematophytose.

La pyodermite du paturon débute par une inflammation de l’épiderme (crevasse ou gerçure), une augmentation de sécrétion de sébum avec épaississement cutané prurigineux. Il se forme alors des vésicules et des croûtes. La peau devient rugueuse, épaisse et sans poils.

Le traitement de la pyodermite du paturon passe par la tonte des poils, le nettoyage avec un savon dermatologique, un bon séchage des zones touchées. Il faut ensuite appliquer une lotion ou une pommade antiseptique, antibactérienne, calmante et réhydratante. Il faut aussi nettoyer complètement le box et mettre en place une litière sèche.


L87 - Lait de Massage Gale de boue


Date de création : 20/03/2006 @ 10:21
Dernière modification : 01/06/2011 @ 09:53
Catégorie : Cutanées
Page lue 17211 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^