En direct du Paddock :  

Pour la douche ? Pensez à notre shampoing aux huiles essentielles dispo chez AJC Nature

.

 

   

AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Verveine_off.jpgNos amis les plantes - La Verveine officinale

LA VERVEINEVerbena officinalis (Verbenacées)

La verveine officinale, anciennement appelée herbe sacrée, herbe aux sorciers ou aux enchantements était considérée comme une plante magique.

La Verveine officinale, dont on utilise les sommités fleuries, est une plante annuelle, vivace en serre, à racine fusiforme et jaunâtre. La tige de 15 à 40 cm est velue et ramifiée puis dressée et garnie de feuilles oblongues, découpées en lobes dentés. De juin à octobre, les tiges portent des inflorescences en ombelles (épis lâches terminaux) composées d'une multitude de fleurs aux coloris variés (souvent violet pâle) portant chacune à la base une lanquette verte ou bractée. Le fruit se compose de quatre akènes qui se séparent à maturité.

La Verveine officinale indigène se trouve dans les prairies et au bord des chemins.

Elle est constituée essentiellement de glucosides, tanins, huile essentielle, mucilage, saponine et sels minéraux.
Contrairement à la verveine odorante (ou citronné) que l'on trouve dans le commerce sous forme d'infusette, la verveine officinale est inodore.

On ne l’utilise pas seulement pour réaliser des philtres d’amour ou pour faire baisser la fièvre.

En effet, en phytothérapie, la verveine officinale a des propriétés immunostimulante, diurétique, anti-inflammatoire, calmante et digestive avec une action de stimulation de l’estomac.
Cela a pour effet, d’activer la circulation sanguine et de purifier le sang.

- Véritable anti-douleur, elle est donc recommandée en cas de crampes, de chute ou de traumatisme, car elle soulage les coups, les chocs, et les bleus.
- De plus, elle calme les douleurs des rhumatismes.
- Elle augmente le système immunitaire, lutte contre la fatigue et la nervosité.

Je conseille particulièrement cette plante aux sportifs qui font de l’obstacle car les microtraumatismes des sauts provoquent parfois des boiteries à long terme et il vaut mieux prévenir que guérir.

Je la conseille aussi aux nerveux qui ont tendance à faire des coliques, pour ses propriétés digestives.

Enfin, je la conseille à tous les autres, car faire une petite cure de remise en état une fois par an, ne peut faire que du bien !

Moralité : la verveine officinale aide mon cheval à devenir plus fort !


Date de création : 21/05/2006 @ 12:48
Dernière modification : 13/06/2008 @ 14:32
Catégorie : Nos amis les plantes
Page lue 8668 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^